Dégustation ? Succulentes & Cactus (intérieurs)

QU’EST-CE QU’UNE PLANTE SUCCULENTE ?

Définition : C’est une plante qui est adaptée à la sécheresse, grâce à des réserves de « sucs », c’est-à-dire de sève. Ces réserves se situent à l’intérieur de la tige ou des feuilles, voire des racines, sous forme de cellules spécialisées, qui stockent la précieuse eau, indispensable à la vie.

Que l’on ne s’y trompe pas, ces plantes ne sont pas nommées ainsi pour leur qualité gustative ! On ne compte pas moins de 12 000 espèces de plantes succulentes, réparties en une trentaine de familles. La plus importante de celles-ci étant la famille des CACTACEES. A elle seule, elle regroupe plus de 2400 espèces différentes.

Il faut savoir qu’il existe parmi ces plantes de nombreuses espèces résistantes aux gelées et pouvant supporter parfois même les  -20°C et en dessous.

Si ces plantes sont résistantes à des conditions extrêmes, elles n’en demandent pas moins quelques principes d’entretien à respecter.

EXPOSITION

Les cactées et autres plantes succulentes sont des plantes aimant le soleil (héliophile). Toutefois on prendra soin de les exposer en tamisant la lumière si besoin est en ombrant légèrement. En effet, ceci sera nécessaire car la plupart de nos plantes sont hivernées avec une lumière très douce et lors de leur sortie au printemps, nos plantes ont besoin d’une transition. De plus, les jeunes plantes ne sont pas habituées à des expositions brutales. Il faut donc faire attention au soleil direct surtout plus des espèces telles que les EPIPHYLLUM ou les RHIPSALIS qui sont des espèces des sous-bois. D’autre part, les plantes qui seront mal exposées seront sujettes à l’étiolement (allongement excessif des tiges dû à un manque de lumière).

LE SUBSTRAT

Il convient à tout amateur de cactées d’avoir un bon mélange terreux pour une croissance convenable et saine de ces plantes. On recherchera un substrat avec un terreau bien décomposé et des éléments drainant. Le PH (taux d’acidité ou d’alcalinité du sol), sera légèrement acide : 6.5. Pour constituer un bon mélange, vous pouvez utiliser du terreau de feuilles bien décomposées (2-3 ans), des éléments drainant (pouzzolane, sable grossier), de la terre de jardin. Vous obtiendrez un substrat aéré et enrichi. Dans tout les cas, évitez les tourbes et terreaux retenant trop l’humidité, ceci pouvant provoquer des maladies. Vous pouvez en cas de maladies désinfecter votre terreau à la vapeur.

L’ARROSAGE

Si les plantes succulentes sont des plantes de désert, elles ne sont pas pour autant des plantes qui se développent sans eau. Lorsqu’on arrose ses plantes, il faut faire attention à ne pas faire se ‘sur arrosage ». Utilisez de préférence une eau de pluie ou au moins une eau non calcaire. La fréquence des arrosages sera variable en fonction du temps. Si l’air est chargé d’humidité, espacez vos arrosages. Sautez un arrosage s’il pleut. On prendra toujours soin d’attendre que la terre soit bien sèche entre les arrosages. L’idéal étant d’arroser comme une pluie. Si vous souhaitez arroser par trempage, attention à ne pas laisser votre plante tremper trop longtemps et pensez a vider la coupelle d’excédent d’eau inutile pour la plante. Si vous laissez de l’eau dans la coupelle vous risquez de faire pourrir votre plante.

LES ENGRAIS

Les cactées sont des plantes vivant dans des régions sèches, mais cela ne les empêche pas d’êtres riches en sels minéraux. Les engrais permettent de nourrir vos plantes et de compenser le manque d’éléments nutritifs dont elles ont besoins pour se développer. Les plantes cultivées en pots ne peuvent se développer si elles manquent d’éléments nutritifs. Les engrais ne sont pas obligatoires mais on peut toutefois en ajouter à l’eau d’arrosage pendant la période croissance une fois par mois. Ils devront être dominants en potasse, en phosphore et en azote. Des rempotages réguliers avec des éléments nutritifs composant votre mélange vous limitera en apports d’engrais. Dans tous les cas limitez les fortes doses d’azote qui donneront une croissance rapide, mais fragiliseront les plantes.

QUELQUES CONSEILS

Pour conserver vos plantes l’idéal est de pouvoir les hiverner en serre équipée d’un chauffage d’appoint et d’une bonne aération. Durant la période de croissance, préférez l’extérieur afin de protéger vos plantes des maladies ou de la propagation d’insectes, vous éviterez les milieux confinés. En cas de problèmes de maladies choisissez autant que possible une solution naturelle (de l’eau savonneuse contre la cochenille, des coccinelles ou de la menthe contre les pucerons, et des auxiliaires (un auxiliaire est un insecte qui dévorera le ravageur). Isolez votre plante afin de ne pas contaminer les autres. Les milieux aérés et à l’abri des excès d’humidité limiteront les risques.

Ces précieux conseils sont partagés par notre complice, Les cactées de Saint Jean (Drôme). 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.